Appareils auditifs

Présentation succincte des Implants, prothèses, BIM, bluetooth, et autres mots barbares.

Même si le sonotone est abandonné, l’idée de base d’une prothèse reste la même : récupérer les sons environnants, les amplifier et les transmettre à l’oreille moyenne. Ce sont généralement les micros de la prothèse qui écoutent à votre place. Toutefois, ce ne sont pas les seuls à pouvoir le faire. (voir plus bas).
articles pour site.odtIl y a des prothèses qui se glissent dans le conduit auditif (les intras), et d’autres, plus puissantes, qui se positionnent autour de l’oreille (les contours). Les prothèses actuelles sont des prothèses numériques qui amplifient davantage certaines fréquences que d’autres.
Les implants cochléaires récupèrent eux aussi le son mais le transmettent directement à l’intérieur de l’oreille (la cochlée) sous la forme d’impulsions électriques.
Le choix dépend de l’état de vos oreilles et, en aucun cas, un appareillage ne remplacera votre oreille d’antan.

Pour améliorer la qualité de prise du son, il est souhaitable d’ ajouter aux prothèses (et aux implants) un élément de transmission, sans fil. Le son est alors pris à la source, dans la télévision, le téléphone, l’ordinateur, le micro du conférencier … et va être transmis à la prothèse sans être déformé par l’air ambiant, selon différentes méthodes :
– la BIM : la Boucle d’Induction Magnétique qui transmet le son par énergie magnétique. Ce peut être un simple collier porté autour du coup ou un fil de cuivre installé dans le faux plafond. Les salles sonorisées, équipées de ce complément, sont signalées par un oreille bleue barrée et toutes les personnes commutant leurs prothèses sur laposition T position T profitent de la conversation. L’amélioration des conditions d’écoute est grande, la BIM permet de suivre un spectacle, une conférence totalement inaccessible sans cette adaptation.
– le Bluetooth : c’est la technique de connexion individuelle utilisée par les équipements numériques de la maison (ordinateur, tel portable, télé). Il est compliqué de réaliser une connexion entre plusieurs récepteurs.
– les liaisons FM (comme la radio) pour certains accessoires : collier, micro, etc.

Toutes ces méthodes ont des points forts et des points faibles. Il faut souvent choisir l’une ou l’autre car plus on met d’éléments dans les prothèses, plus elles sont lourdes et gourmandes en énergie.

Pour davantage d’informations, consulter le Guide Pratique édité par le BUCODES SurdiFrance
Bien_s_equiper_en_appareils_auditifs_guide_pratique_janvier2017-1
« Bien_s’équiper_en_appareils_auditifs »
Document Adobe Acrobat [653.8 KB]

A lire pour mieux connaître les démarches à faire
et les questions à poser à votre audioprothésiste.


Logo transparentAssociation de Réadaptation et de Défense des Devenus Sourds 38 – Section de l’Isère – Grenoble

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s