Visite du musée de la Houille Blanche et de l’exposition « Mucha »

Le musée

Le musée de la Houille Blanche se trouve dans la maison d’Aristide Bergès (ingénieur des Arts et Manufactures), à Lancey. A l’occasion de l’exposition universelle de Paris en 1889, Aristide Bergès baptise Houille Blanche l’énergie hydraulique venue du lac du Crozet qu’il capte grâce à d’imposantes conduites forcées. Il développe ainsi ses papeteries.
Mais il est aussi amateur d’arts et noue une profonde amitié avec l’artiste Mucha, affichiste slave qui vit alors à Paris. Ainsi l’Art Nouveau (art total) entre dans la maison Bergès et la décore.

 

L’exposition « Mucha »

L’exposition actuelle « Mucha » permet de découvrir quelques originaux de ses affiches et d’admirer ainsi l’esthétique des lignes, la finesse des traits, des couleurs, la transparence du dessin, les nombreuses références à la nature et toute la poésie de cet Art Nouveau.
Mucha a en particulier illustré nombre de représentations de théâtre de l’actrice Sarah Bernhardt, puis, sous contrat avec un imprimeur, s’est révélé être un précurseur des affiches publicitaires.
Merci à Caroline, notre guide, d’avoir partagé avec nous ses nombreuses connaissances sur le sujet, de nous avoir communiqué son enthousiasme et enfin d’être si attentive à nos besoins particuliers de malentendants.

Texte de Michèle Feige et photos de Michel Roussy


Logo transparentAssociation de Réadaptation et de Défense des Devenus Sourds 38 – Section de l’Isère – Grenoble

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s